Résumé des mesures prises par le Conseil canadien à sa réunion en janvier 2016

Monday, February 1, 2016

February 1, 2016

(Read in English)

Le Conseil de l’AAM Canada s’est réuni le 21 janvier et le Conseil nord-américain, du 20 au 22 janvier. Voici les faits saillants des mesures touchant les membres canadiens. Les modifications apportées aux statuts et règlements de l’AAM sont affichées sur le site Web de l’AAM après chaque réunion du Conseil.

  • Revues
  • Publications commerciales et agricoles
  • Développements clés

Revues

Introduction d’une nouvelle catégorie de diffusion pour les programmes d’accès illimité de magazines. 
Consentement à l’unanimité – À compter de juin 2016

Depuis les trois dernières années, l’AAM analyse l’offre aux consommateurs de programmes illimités de magazines afin de déterminer les meilleures façons de vérifier et de rapporter leur diffusion.   Durant cette période de révision, les éditeurs pouvaient qualifier leurs numéros comme faisant partie des ventes en kiosques si le consommateur avait payé pour le programme d’accès illimité et qu’il avait demandé la participation d’un magazine spécifique.

Étant donné la nature et la tarification groupée de ces programmes, le Conseil s’est entendu pour établir une nouvelle catégorie de diffusion intitulée: “Programme de titres numériques multiples”. Cette nouvelle catégorie de diffusion sera incluse aux rapports de l’AAM de juin 2016 portant sur les six premiers mois de l’année. Cette nouvelle catégorie de “titres multiples” permettra aux éditeurs de rapporter ces numéros en tant qu’abonnements payés et non plus en tant que ventes en kiosques. Les déclarations de l’AAM ainsi que sa base de données en ligne inclueront des mesures clé d’utilisation telles que:

Nombre moyen de requêtes totales par abonné payant afin de recevoir un numéro numérique.
Nombre moyen de fois que les numéros ont été consultés (nombre d’ouverture)
 
Pourcentages d’ouverture du numéro;  totaux et consultations uniques.

De plus, les rapports Snapshots de juin et de décembre 2016 reclassifieront la diffusion dérivée de ces programmes comme étant des ventes par abonnement.

 

Données des nouvelles déclarations de magazines versées dans le centre d’intelligence média
À titre d’information

En février, les éditeurs de revues ont commencé à présenter leurs données dans le nouveau format de rapport simplifié de l’AAM, à l’aide des nouvelles ressources de déclaration de revues de l’AAM. Dans le but d’aider les utilisateurs à consulter ces données dans le centre d’intelligence média, l’AAM organisera une série de webinaires (en anglais seulement) et publiera des tutoriels détaillés. Veuillez consulter la section sur formation du centre d’intelligence média pour vous inscrire dès maintenant.

 

Modification du règlement sur les abonnements d’association, d’organisme et de société pour les abonnements à des publications d’associations coopératives d’électricité
Adoption

Le conseil a appuyé la modification au Règlement F 102.4 Abonnements d’association, d’organisme et de société pour signaler que les associations coopératives d’électricité qui sont propriétaires et éditeurs de publications peuvent déclarer la diffusion de celles-ci, et doivent préciser la méthode de communication aux membres du montant de la cotisation affecté au paiement de l’abonnement. Les publications qui satisfont à ce critère peuvent maintenant ajouter une note dans la section « lettre à la rédaction » qui mentionne les fonds affectés aux abonnements.

 

Publications commerciales et agricoles

Déclaration plus rapide des données multimédias par les publications commerciales
 À titre d’information

En décembre, toutes les publications commerciales qui déclarent des activités de diffusion numérique et des mesures liées aux médias sociaux ont été invités à transmettre ces données par le biais de l’outil de l’AAM pour la déclaration de données multimédia, afin d’accroître leur visibilité dans le centre d’intelligence média. Cette occasion se veut une étape préalable à la déclaration des données des publications commerciales avec l’interface applicative de l’AAM, un outil de transmission directe de données qui devrait être fonctionnel cet été.

L'AAM a mis à l'essai cette interface avec des publications commerciales choisies pour vérifier la méthode de téléchargement des données, et pour repérer et modifier les composantes pour permettre l’analyse de données sur les divers canaux de distribution dans la base de données. Le personnel a communiqué au conseil des renseignements sur l’évolution de l’outil et a fait le point sur sa mise en œuvre prochaine.

Ces projets s’inscrivent dans la volonté générale de tous les secteurs de l’AAM de fournir des données multimédia plus récentes et pertinentes et de donner plus de visibilité aux marques des éditeurs dans l’écosystème des données de l’AAM.

 

Développements clés

Examen par le conseil d'initiatives en cours
À titre d’information

Lors de sa récente réunion, le Conseil a examiné diverses initiatives en cours de l’AAM, notamment ce qui suit.

  • Nouveauté de l’AAM concernant les déclarations de journaux
    • Exigences accrues de déclaration trimestrielle   - L'été dernier, le Conseil a décidé que tous les journaux canadiens pourront soumettre une déclaration trimestrielle, ce qui leur donnera l’occasion de donner une perspective complète et fiable de leur présence médiatique à tous leurs partenaires et aux plus de 5 000 utilisateurs du centre d’intelligence média de l’AAM. À sa dernière réunion, le Conseil a discuté à nouveau de cette question et il s’attend à ce que les éditeurs canadiens commencent dès décembre 2016 à fournir une déclaration trimestrielle sur la diffusion et les données multimédias à l’aide d’une nouvelle interface. Au cours des prochains mois, le conseil de l’AAM fournira d’autres renseignements sur la transition à la déclaration trimestrielle au Canada.
    • Encarts numériques admissibles  - Dans le but de communiquer efficacement avec les consommateurs canadiens, un bon nombre d’éditeurs offrent, dans un encart numérique, une version numérique de leur journal aux abonnés d’un autre journal. Le Conseil de l’AAM Canada a donné son aval à une modification du règlement afin de tenir compte de ces stratégies visant les encarts numériques, en faisant en sorte que le critère d’admissibilité pour le journal hôte s’applique également à l’encart. L’AAM fournira d’autres renseignements sur ces changements au cours des prochaines semaines.
       
  • « Brand View » de l’AAM  - L’AAM met la dernière main à une nouvelle fonctionnalité du centre d’intelligence média qui sera également accessible comme plateforme distincte et facile d’accès. La nouvelle interface permettra aux équipes des ventes publicitaires des éditeurs d’avoir accès en tout temps à l’information auditée de l’AAM recherchée, en format interactif. À l’aide de la trousse médiatique interactive « Brand View » de l’AAM, les éditeurs pourront se créer un profil personnalisé qui reflète la portée de leur marque et leur marketing d’influence. Au cours des prochains mois, l’AAM fournira plus de détails à ce sujet et sur les avantages pour les éditeurs d’utiliser Brand View pour tracer un portrait complet de leur marque dans un forum unique et fiable.
     
  • « Site Certifier » de l’AAM  - L’AAM prépare également le lancement d’une technologie fondée sur les balises, appelée  « Site Certifier » (validation de sites). Conçu dans le cadre de la Global Alliance for Digital Assurance conjointe de l’AAM et de l’Institute of Verified Communication, le nouveau programme de l’industrie vise à lutter contre la fraude publicitaire et à promouvoir la responsabilisation des médias. Le Site Certifier vérifie en temps réel les données de Google Analytics et d’Adobe Analytics des éditeurs haut de gamme et fournit aux annonceurs les principales mesures exploitables et fiables. Au printemps, l’AAM donnera plus détails sur ce nouveau processus d’audit, y compris ses capacités de détection de la fraude publicitaire, du trafic non valide et de bloqueurs de publicité.
     
  • Détection de bloqueurs de publicité -  L’AAM s’apprête à lancer une nouvelle fonctionnalité de détection de bloqueurs de publicité qui aidera les éditeurs à mieux comprendre l’incidence de ces bloqueurs sur leurs médias numériques. Le nouvel outil fera état de l’utilisation de logiciels de blocage de publicité dans les moteurs de recherche, emplacements et appareils. Afin de mieux orienter le contenu et les ventes publicitaires, cette balise personnalisée fournira aux éditeurs davantage d’information sur leurs consommateurs, avec des données d’utilisation des bloqueurs ventilées selon le type d’appareil, de système d’exploitation et de géolocalisation. Cette fonctionnalité sera offerte dans l’interface Site Certifier, ainsi qu’en option distincte.

 

Initiatives en matière de transparence numérique 
À titre d’information

Au cours de la dernière année, l’AAM a joué un rôle clé dans certaines des initiatives majeures de l’industrie visant la transparence numérique et la responsabilisation. Mike Zaneis, PDG du Trustworthy Accountability Group (TAG), était invité à la réunion du conseil d’administration de l’AAM.

 

Acceptation par le conseil d’une politique sur le mandat de deux ans des postes vacants
Consentement unanime — Entrée en vigueur le 25 janvier 2016

Afin de régler le problème de période non expirée d’un mandat, le conseil a accepté de normaliser la durée du mandat des administrateurs élus lorsqu’un administrateur quitte son siège avant l’échéance de son mandat. Le conseil a ainsi modifié les règlements 4.1 Responsabilités, vacances et 4.2 Représentation des membres pour fixer immédiatement un mandat de deux ans à tous les administrateurs nouvellement élus.

 

Harmonisation des règlements de l’AAM avec le programme « All Access » 
Consentement unanime — Entrée en vigueur le 25 janvier 2016

En juillet, l'AAM a lancé le programme All Access, qui donne aux clients un accès illimité à la riche base de données du centre d’intelligence média et à tous ses produits, sans frais supplémentaires. Dans la foulée, l’AAM a simplifié sa structure de tarification et sa facturation et a compensé un bon nombre de ses clients, dans une facture unique. Le conseil a approuvé une série de modifications aux règlements de l’AAM, pour tenir compte de ces changements.